picoti picota

21 mars 2020

Hérisser les formes lisses et douces du textile de petits picots, voilà le projet… mais je n’en suis pas à mon premier essai, ni le dernier !

    

Les échecs et les ratés constellent les expérimentations, je les montre rarement.
Parfois ils génèrent de nouvelles idées,

d’autres fois il n’y a qu’à tout recommencer.
Pour les surfaces à picot, ça n’est pas encore ça, la seconde pièce est à déconstruire entièrement. Trop moche (je vous la montre même pas). Elle deviendra peut-être autre chose (ou pas) mais la méthode est à revoir. Allez, ça tombe bien, poupée sauvage, comme tout le monde (ce qui est proprement hallucinant) dispose de beaucoup de temps en ce moment…

Redémarrons sur une nouvelle deuxième pièce…

Tags :
Classé dans Expérimentation, nouvelle série | Commentaires (0)

mur mur végétal

21 mars 2020

  

En prolongement d’une série déjà ancienne, de nouveaux fagots entortillés se sont retrouvés au mur. Mais ça n’est qu’une première étape. Ils vont patienter là longtemps longtemps et seront terminés – dans la mesure du possible – après la perte de leurs feuilles qui devrait mettre à nu l’entrelacs desséché des tiges.

En attendant on est content d’avoir un peu de dehors… dedans.

Tags : ,
Classé dans En cours, nouvelle série | Commentaires (0)

Figurines

17 mars 2020

A une vieille passion pour le plastique à l’abandon s’est ajouté une récente collectionnite de figurines. Mais pas n’importe quelles figurines, non, quelques-unes parmi celles qui-marchent-debout. Celles qui supportent des extensions abracadabrantes… pour nous montrer une tout autre figure. Peut-être celle du rêve et de l’amusement ?

       

Tags : ,
Classé dans nouvelle série | Commentaires (0)

Bigoudis – épisode 2

24 février 2020


Amusants matériaux, invoqués presque par hasard, les bigoudis se révèlent étranges tubes – creux et pleins à la fois – tellement rétros dans leur gaine de plastique… mais qu’aucun sens du ridicule n’arrête.
Baptisés Les rombières par Monsieur, cette petite bande bizarroïde compte pour l’instant 8 spécimens.

Tags :
Classé dans nouvelle série | Commentaires (0)

Ma part de rêve

15 février 2020

Des années à tourner autour de ce projet, un petit trésor de 6 pampilles à ensauvager. 6 grosses pièces de cristal et quelques autres plus petites. Et là, janvier 2020, la collection est revenue dans le viseur pour – enfin – aboutir.

Début de piste, en plan depuis longtemps…

quelque chose de plus simple, de plus affirmé s’est imposé. moins abstrait aussi. la collection était en route. le cristal, un peu présent, un peu absent, est un étrange élément à inclure. il s’est imposé, petit à petit, comme une incarnation de cette part de rêve qui nous habite… ou pas

de même que certains d’entre nous en sont totalement dépourvus, certaines pièces de cette collection n’ont pas eu leur part de rêve

   

la collection avance, le mur se remplit

   

quand il n’y a plus de pampilles ET quand le drap est fini… la collection est terminée.

 

Tags : ,
Classé dans nouvelle série | Commentaires (0)

Bifurcation 4 – germination

15 février 2020

Parfois (toujours) quand je suis sur une collection, des bifurcations s’imposent.
Soit que des évènements surgissent et me portent ailleurs quelques jours, soit qu’un accident de réalisation entr’ouvre une autre porte.
Pendant Ma part de rêve, beaucoup de bifurcations se sont imposées.
Celle-ci, la toute dernière alors que j’utilisais les derniers lambeaux du drap, c’est un Zozo (voir plus loin) qui a mal tourné. Ainsi (ré)orienté, je lui ai trouvé un petit air de graine ne demandant qu’à germer pour explorer le monde avec ses filaments de métal. Probablement le début d’une prochaine collection…

Tags :
Classé dans nouvelle série | Commentaires (0)

Bifurcation 3 – Lucien

15 février 2020

Cette bifurcation là est née de l’annonce d’une disparition. Alors de je réalisais Ma part de rêve, un très vieil homme nous a quitté (presque cent ans !). Récupérateur acharné, son jardin était l’empire de la rouillure. J’ai délaissé quelque temps mes pensées cristallines pour aboutir ces petits hommages au temps qui passe. Merci Lucien pour ta présence au cœur de mon enfance, ainsi que celle de la très regrettée Elisabeth.

Tags :
Classé dans one shot | Commentaires (0)