Archives de catégorie : one shot

la femme sauvage

Parmi les tronçons de la « très grande branche« , une femme sauvage est apparue ! C’est celle qui porte le poil long et ne se force pas à faire comme les autres…

Among the sections of the « very large branch« ,
a wild woman appeared! It is the one who wears the long hair
and does not force herself to do like the others…

En ce moment, sur les bons conseils d’une amie, tout en haut de la pile de livre qui occupe ma table de chevet, il y a « Femmes qui courent avec les loups » de Clarissa Pinkola Estes.

Cela fait des années que poupée sauvage aime à remonter la piste de son âme sauvage. Farfouiller sur le domaine de l’enfance. Furetter du coté de l’art brut ou/et primitif. Expérimenter volontiers ce que le hasard semble livrer…
Mais quand même parfois , on se dit que l’on devrait être plus rationnel, plus efficace, plus orienté pour s’imposer dans le monde qui nous entoure et l’on est tenté d’oublier de laisser ses intuitions sauvages et libres remonter à la surface.

J’ignore si la traduction est fidèle, la parole de l’auteur est parfois chaotique et déconcertante, mais il est certain que ce livre offre un tremplin pour plonger au cœur de soi même… si vous aussi vous êtes avide de retrouver cette femme sauvage que les siècles nous ont appris à dissimuler, je vous en recommande la lecture.

Bifurcation 3 – Lucien

Cette bifurcation là est née de l’annonce d’une disparition. Alors de je réalisais Ma part de rêve, un très vieil homme nous a quitté (presque cent ans !). Récupérateur acharné, son jardin était l’empire de la rouillure. J’ai délaissé quelque temps mes pensées cristallines pour aboutir ces petits hommages au temps qui passe. Merci Lucien pour ta présence au cœur de mon enfance, ainsi que celle de la très regrettée Elisabeth.