Mado… j’t’aime trop !

16 septembre 2010

mado

Bon, j’ai un problème avec Mado. J’étais en train de réaliser une nouvelle série de Mamas quand j’ai soudain eu l’idée d’utiliser un bout de jupe-à-mémé que l’on venait de me donner. Et là : badaboum. Je m’emballe, ajoute illico presto quelques pantalons en tergal et LA couverture poilue donnée par Madeleine (cheveux). Résultat, Mado est née. Elle ressemble bizarrement à ce que je ne voulais pas porter dans les années zéro mais j’adore ! Comment faire pour m’en séparer ? (la série est destinée à une boutique)

mado3

Réfléchissons.

mado2

Et bien tant pis, dorénavant, dans la série des petites mamans il y aura DES Mado, et sans doute aussi des Lili, des Maria, etc… Elles seront toutes différentes, bien entendu, je ne suis pas un robot et chacune aura sa silhouette car, pour elles, je n’utilise pas de « carton » (dessin direct). Elles auront une personnalité proche et, sans doute, beaucoup de matériaux en commun. Reste à savoir combien de Mado je vais avoir le courage de réaliser… très peu sans doute, car je déteste faire deux fois la même chose !

Quelques copines de Mado, en cours de réalisation…

lili

abba

mimi2

mimi3

« Série » or not « série » : that is the question.

Classé dans Non classé | Commentaires (5)

5 réactions à “Mado… j’t’aime trop !”

  1. la Mère Castor a dit :

    excellentes Mados, les tissus sont épatants.

  2. françoise a dit :

    Elles sont super les mamans, mamas… y en aurait des enceintes? Je cherche une poupée enceinte avec bébé dedans-dehors… avant-après… interne-externe… inconnu-découvert…

  3. sauvage a dit :

    Oh quelle mignonne idée ! Bon, je planche sur la question et j’essaye d’accoucher (d’une idée) plus vite que toi !

  4. Le fil à linge a dit :

    Je découvre ton blog par le biais de la mère Castor. Tes poupées sont pleines de joie et de poésie. Bravo! J’ai un autre univers textile aussi où je réutilise les chutes de tissu du Fil à linge (http://sophietouret.canalblog) et dans lequel, on trouve les mêmes boites transparentes, avec de petits bouts de trésor et , oh surprise, le même tissu que l’écharpe rose et dorée de ta poupée. Il s’aggit pourtant d’un coupon que j’avais acheté chez Emmaüs, à Paris.
    Bonne continuation!

  5. Henriette L. a dit :

    C’est fou ça ! Ma copine d’enfance, Mado, a 2 soeurs : Maria et Lili !

Laisser une réponse

*