Sèches ?

seches1Le grand moment est venu de ré-ouvrir la boite et de voir si nos assemblages de l’été dernier ont bien traversé cette première épreuve du temps.

seches2seches3seches4seches5seches6seches7

Assez bien, il me semble. Je suis plutôt contente : pas trop de casse, aucune pourriture ou petite bébête dévoreuse, au pire quelques transformations dues à la germination ou à l’assèchement. Voilà, nos Lilliputs sont prêtes à passer à l’étape suivante !

11 réflexions sur « Sèches ? »

  1. Internet est fabuleux : je viens illico de combler une lacune littéraire en découvrant le détail de la terrible destinée de Miss Havisham… En effet, voilà une extraordinaire mariée figée dans la vieillesse et la décrépitude… Parfait, la future Lilliput sera donc Miss Havisham, et moi je vais me mettre en chasse de ce livre à lire !

  2. Si j’ai contribué à te faire lire ce merveilleux roman, j’en suis bien aise. Miss Havisham est un extraordinaire personnage.

  3. Je t’ai emprunté (avec un lien) la Miss pour un petit billet. Si tu y vois un inconvénient, bip bip et je l’enlève aussitôt.

  4. Inspirée par les poupées de coquelicots d’autrefois, j’avais fait un peu ce genre de créas, mais avec du matériau sec, donc c’était plat!! toi, ça a du relief. et du charme. Un cabinet de curiosités de naturaliste……

  5. elles me plaisent ! forcément, il leur manque quelque fraîcheur (aurait-on pu les mettre sous verre comme les papillons ?) mais elles ont bien traversé l’épreuve du temps !
    ce qui m’intrigue maintenant, c’est ce que leur réserve l’étape suivante… ??

  6. Aaaah, l’étape suivante… des mois à se creuser le ciboulot pour « faire » avec mes maigres moyens techniques.
    Je ne travaille malheureusement ni le bois, ni le métal, que du fragile et du périssable.
    Alors, vous me direz si le résultat est honorable…

    Anne, honnêtement, le résultat c’est surprise-surprise !

    Mère Castor, nous sommes flattés, évidemment, que nos poupées se baladent jusqu’à chez toi.

    Merci à toutes !

Les commentaires sont fermés.