Trouvailles et re-retrouvailles

7 novembre 2014

soclesQuand j’ai eu besoin de socles pour percher mes oiseaux, j’ai repensé, entre autre, à ce vieux montant de je-ne-sais-quoi trouvé dans la forêt. Une fois tronçonné, avec ses multi-couches de peintures écaillées, ses excroissances de métal, son poids, tout semblait parfait. Tellement que je suis retournée voir si la forêt ne me réservait pas d’autres cadeaux du même acabit… Et bien si ! Incroyablement le reste m’attendait : 2 montants identiques ainsi que d’autres, encore plus pourris, nos futurs oiseaux ont trouvé là largement de quoi se percher !

bois2Aussi, merci , merci, aux malotrus qui laissent trainer des déchets de tous poils, délivrant à la forêt le rôle de les digérer… et de les patiner en attendant. Que nous seront tous malheureux quand le monde ne comportera plus que des gens bien qui prennent garde à ne jamais polluer !

bois1Celui-là est déjà quasi prêt à l’emploi.

bois3Idem, mais dans la catégorie poids lourd…

Tags :
Classé dans Matériaux | Commentaires (0)

Laisser une réponse

*